Au plan national, nous ne laissons pas 2015 derrière nous avec d’énormes regrets. Les conséquences désastreuses, et parfois dramatiques, des montées de divers extrémismes (élections régionales, 11 janvier et 13 novembre, l’image d’une chemise déchirée qui masque des milliers de suppression d’emplois…), nous préférons les ranger au fond du tiroir des (mauvais) souvenirs et aller de l’avant.

Pour ce qui concerne Capgemini, le bon a côtoyé le mauvais. L’année 2015 garde un goût d’inachevé. Si le dialogue et la ténacité nous ont permis de faire aboutir de nombreux dossiers :

Il reste encore des domaines où nos dirigeants restent en retrait :

2016 sera une année d’élections (CE et DP). Rappelez-vous que ces élections ne serviront pas seulement à désigner vos représentants pour vous assister ou vous conseiller au au quotidien, ou pour gérer les activités sociales et culturelles du CE. Elles détermineront la représentativité des organisations syndicales, si importante pour la négociation et la conclusion des accords qui sont applicables à tous les salariés des entités françaises du groupe Capgemini. Nous formulons donc le vœu que vos votes se dirigent vers des organisations syndicales responsables dont les militants s’engagent au quotidien et qui ne se perdent pas dans des déclarations démagogiques et irréalistes favorisant toutes les formes de sectarisme.