Depuis septembre 2016, des négociations ont été initiées sur le temps de travail au niveau de la branche, notamment sur les modalités 2 et sur les forfaits jour.

Les organisations patronales avaient choisi de mettre en discussion 4 accords qui ne pouvaient être signés que de manière concomittante : accord de méthode cadrant le dialogue social de la branche, avenant sur le temps de travail des modalités 2 (réalisation de mission) et 3 (forfaits jours), avenant sur les missions de l'ADESATT et un avenant sur les minimas salariaux.

Les propositions de la CFDT n'ont pas été retenues.

La dernière réunion de négo ayant été annulée par les organisations patronales, ces sujets sont aujourd'hui au point mort.

Au niveau de l'UES Capgemini, nous attendons la convocation de la première réunion d'une probable longue négociation sur le temps de travail, qui intégrera le déploiement d'un nouvel outil de saisie d'activité sur toutes les entités françaises du groupe.

Consultez ici les propositions patronales du 26 janvier 2017