Cette augmentation était une revendication CFDT fin 2016, dans le cadre des négociations salariales.

En application (tardive) de l'article 7 de l'accord de septembre 2009 qui stipule que "En l'absence d'accord sur une période de 2 années consécutives, les primes d'astreintes seront revalorisées en appliquant le taux moyen des augmentations de salaire appliquées sur cette même période au sein de l'UES", les barèmes ont été réévalués et sont appliquables (avec effet rétroactif) au 1er juin 2017. Voir la grille ci-dessous :

 

Astreintes isolées Montant brut (en euros)
Du lundi au vendredi 30,20/12h
Du samedi au dimanche 70/24h
Du dimanche (8h) au lundi (8h), ou du jour férié (8h) au jour ouvré suivant (8h) 90/24h
Du samedi (8h) au lundi (8h) 165
Astreintes cumulées Montant brut (en euros)
Du lundi au vendredi 33,50/12h
Du samedi au dimanche 77/24h
Du dimanche (8h) au lundi (8h), ou du jour férié (8h) au jour ouvré suivant (8h) 98/24h

 

Si cette décision de la direction semble conforme à l'accord Astreintes en vigueur, force est de constater que la révision complète que nous demandons reste sans réponse.