Comme nous l'écrivions ici fin février, où nous exposions nos raisons de ne pas signer, la direction de Capgemini n'avait officiellement trouvé aucun signataire parmi les 5 organisations syndicales représentatives de l'UES à l'échéance de la période de signature de l'accord Salaires 2017.

Seules CFDT, CFE-CGC, CGT et FO avaient publiquement annoncé leur non signature, argumentation à la clé.
En réalité, un signataire, toujours le même, la CFTC, a "donné mandat" à la direction pour trouver un 2ème signataire : FO contre toute attente.

La direction y est parvenue après avoir repoussé par deux fois la date limite de signature et très légèrement modifié une mesure de son accord : plafond de salaire remonté de 55 à 65 K€ pour être éligible à une mesure de rattrapage de 300 €/an, soit 0,5% d'évolution salariale, soit un café au comptoir par jour ouvré !
Attendons les prochains mois pour voir les effets de ces signatures.

En attendant, année après année, vous devez vous contenter de « miettes » alors que le groupe a fait un bénéfice record en 2017. La direction continue sa politique salariale très individualisée, très minimaliste et très peu reconnaissante des efforts collectifs : « People matter » quelle belle blague !