Depuis le 9 janvier 2019, la loi impose désormais aux entreprises de plus de 50 salariés de publier chaque année des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les hommes et les femmes et les actions mises en œuvre pour les supprimer. Les entreprises d’au moins 1 000 salariés ont jusqu’au 1er mars 2019 pour publier leur premier niveau de résultats.

Jusqu'au 8 janvier 2019, les entreprises avaient une obligation de moyens. Maintenant, elles ont une obligation de résultats.

L'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un principe fondamental à la CFDT. Vos élus CFDT n’ont pas attendu ce nouveau décret pour faire avancer l’égalité professionnelle dans l’entreprise. En 2018, le 3ème accord Egalité Professionnelle a été signé au sein de l’UES Capgemini pour une durée de 3 ans.

Ce nouvel accord s’articule, comme les précédents, autour de 3 axes d’applications : recrutement, parcours professionnel, parentalité et équilibre des temps de vie.

L’opiniâtreté des élus CFDT de Capgemini a permis au cabinet d’expertise Sextant d’obtenir les éléments de rémunération afin de réaliser une analyse pertinente des écarts de rémunération et d’aboutir à cette méthode des comparatio.

Cette vidéo retrace le combat de vos élus CFDT

Secrets d'expert #1 : lutter pour l'égalité salariale

Combatifs au quotidien, Constructifs pour demain