Dernier épisode de la série " Une prime parce que vous le valez bien ! " : Capgemini a présenté son bilan de l'attribution de la prime jupitérienne. Rappel des épisodes précédents :

  • Le DRH monde embrayait très vite mi-décembre sur l'appel de détresse du prince régnant Macron et annonçait sa décision UNILATERALE d'attribuer une prime à certains salariés des entités françaises du groupe (Cf. notre article du 13/12/2018).
  • Puis la direction France tentait un coup INEDIT avec la mise en signature d'un accord concernant cette prime, peu différent de l'annonce du DRH monde, mais sans vouloir en négocier le contenu ! Résultat = aucun syndicat n'a accepté de cautionner de telles méthodes (Cf. notre article du 22/12/2018).
  • Au final, Capgemini annonce avoir versé fin janvier un montant total de 4,427 M€ à 7 690 salariés (environ 1/3 des effectifs).

MAIS, depuis, nous assistons à une séance de surplace dans les négociations salariales annuelles ! Ce qui fait craindre que la soudaine, généreuse et désintéressée (lol), mais partielle adhésion du groupe au principe de cette prime, dont nous rappellerons toujours le caractère éphémère, n'ait très négativement impacté l'enveloppe allouée à l'évolution salariale, et plus particulièrement aux mesures collectives. Les semaines prochaines effaceront-elles notre inquiétude ?

Quelques détails sur les primes versées à suivre :

 

  • 2 815 salariés dont le brut annuel est inférieur à 30 K€ auraient perçu en moyenne 810 €.
  • 4 875 salariés dont le brut annuel est inférieur à 35 K€ auraient perçu en moyenne 440 €.
  • Sans surprise, c'est chez Capgemini TS que se trouve le plus grand nombre de salariés concernés (prime moyenne de 815 € pour 2 312 salariés & prime moyenne de 443 € pour 3 923 salariés). Parions qu'une large proportion de ces salariés est issue de Sogeti France, le parent pauvre absorbé début 2018 par Capgemini TS.
  • Sans surprise toujours, Sogeti High Tech compte elle aussi de nombreux salariés "primés" : prime moyenne de 814 € pour 394 salariés & prime moyenne de 426 € pour 843 salariés.