Etre en grèveEtre en grève

Le droit de grève est un droit fondamental. C’est le moyen pour les salariés de faire pression sur les employeurs. Ce droit est bien sûr encadré par la législation.

Que faut-il pour qu’une grève soit légale ?

  • Il faut d’une part qu’elle corresponde à un mouvement collectif et d’autre part qu’il y ait des revendications
  • Il n’y a pas à déposer de préavis de grève : seul les secteurs publics et les transports sont concernés par ce type d’obligation
  • Certains types de grève sont néanmoins illégaux :
    • La grève du zèle (vous êtes présent à votre poste mais n’effectuez que certaines tâches)
    • La grève perlée (vous faites grève à tour de rôle pendant un court laps de temps)
    • La grève sans revendication (mais vous pouvez vous mettre en grève pour vous réunir en assemblée générale afin de définir vos revendications)
    • La grève d’un seul salarié (sauf s’il y a un mouvement de grève plus large que l’entreprise et qu’il y a des grévistes dans d’autres entreprises)

Quel est votre statut pendant la grève ?

  • Pendant la grève votre contrat de travail est suspendu
  • La retenue de salaire qui vous est appliquée doit être strictement proportionnelle à la durée de votre arrêt de travail :

1 heure de grève égale 1 heure de salaire en moins

  • Vous ne pouvez pas être sanctionné pour fait de grève
  • Par définition le salarié gréviste ne fait pas son travail, ne répond pas au client, ne répond pas à ses collègues ou la hiérarchie, il ne peut être sanctionné pour cela.

Où devez-vous être pendant la grève ?

  • Vous êtes où vous voulez : chez vous, en réunion avec d’autres grévistes, en manifestation, dans les locaux de votre syndicat préféré….

Comment imputer votre temps de grève ?

  • Votre temps de grève doit être imputé en « Absence non payée »