Toujours prompte à communiquer sur sa responsabilité sociale pour améliorer son image à l’extérieur, la direction de Capgemini s’est empressée d’annoncer la conclusion du 3ème accord pour l’emploi des personnes en situation de handicap pour les années 2013 à 2015.

Alors pourtant que cet accord n’est à ce jour pas encore validé par la DIRECCTE !

Alors que, pendant ce temps :

  • La direction de Sogeti se désintéressait complètement du sort de plusieurs salariés handicapés impactés par son projet de cession de l’activité ADMS à Alteca (voir notre autre brève du jour).
  • La direction de Capgemini TS oubliait de prendre en compte les conditions d’accueil et de transfert de salariés handicapés dans son projet d’emménagement de la division Industrie chez OS à St-Cloud.

Ces points étant aujourd’hui en grande partie résolus, la CFDT a signifié le 10 décembre aux signataires son adhésion à cet accord. Et…

ADHESION VAUT SIGNATURE !

Rappelons-le, là encore malgré l’appropriation des avancées de cet accord par certains syndicats dans leurs tracts :

  • L’amélioration des objectifs et moyens de contrôle du maintien dans l’emploi : « c’est la CFDT ! »
  • La conservation des classes Capgemini pour la formation de stagiaires handicapés : « c’est la CFDT ! »La priorisation de CDI à l’embauche : « c’est la CFDT ! »
  • Le classement hors DIF des diverses formations (tuteur, collègues) : « c’est la CFDT ! »
  • Le télétravail : « c’est la CFDT ! »
  • L’accessibilité de TOUTES les formations aux salariés handicapés : « c’est la CFDT ! »
  • Une meilleure transparence des comptes : « c’est la CFDT ! »
  • Les périmètres des COS (Commissions d’Orientation et de Suivi) de Capgemini TS qui ne sont ni géographiques (comme les CHSCT) ni proches des salariés : « c’est pas la CFDT ! »
Dans cette négociation et sa conclusion, notre slogan « Combattifs au quotidien, constructifs pour demain » n’a jamais été aussi vrai.