Parutions antérieures

En 2011, les initiatives de la CFDT (à commencer par des AG et pétitions en novembre 2010 chez Capgemini OS à St-Denis) avaient permis la conclusion d’un accord novateur instituant le télétravail. Deux ans plus tard, la CFDT a fait de nouvelles propositions d’amélioration qui ont toutes été intégrées à un avenant unanimement signé en cette fin d’année par les partenaires sociaux et applicable dès le 1er janvier 2014.

La CFDT a signé l’accord sur la santé au travail et veut voir dans ce texte une initiative qui peut permettre à tous de progresser vers une meilleure qualité de vie au travail.

Tout d’abord, la CFDT acte avec satisfaction de la réponse positive de la direction à sa demande de sortir cette coordination de l’accord Santé au travail et d’en faire un accord du dialogue social à part entière.

A l’occasion de la négociation de ces avenants qui ne sont au final que des ajustements techniques, la CFDT regrette que la direction n’ait une nouvelle fois pas saisi l’opportunité de démontrer que les plus hauts revenus de l’UES peuvent témoigner d’une solidarité avec la majorité des salariés de l’entreprise.

La CFDT reconnaît au travers de cette négociation la volonté de la direction de Capgemini d’aboutir à la mise en évidence des sources éventuelles de mal-être au travail liées à différentes situations de travail (démarrage d’une mission, déplacements, entretiens d’évaluation, travail en opens-pace, ….) et donc de proposer des actions correctives.

La CFDT regrette surtout que ce projet d’accord n’aborde qu’incomplètement le sujet des déplacements, pour lequel les propositions de la direction restent très éloignées de nos demandes. Sur ce sujet de la mobilité, nous réitérons notre demande d’ouverture d’une négociation spécifique à ce type de pénibilité.