Parutions antérieures

Début mars, l’accord sur l’harmonisation des conditions d’emploi des salariés Euriware au sein de l’UES Capgemini était très majoritairement signé par 4 des 5 organisations syndicales représentatives de l’UES (voir notre article).

C'est donc avec satisfaction, mais aussi avec de naturelles interrogations, que nous avons pris connaissance le 10 avril de l'adhésion à cet accord du seul non signataire. 

La direction de Sogeti a feint la surprise en apprenant la semaine dernière le lancement de cette action.

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir été prévenue. Mais elle a préféré ignorer les légitimes demandes de revalorisation salariale exprimées depuis plusieurs mois par des salariés dont les prestations sont appréciées et génèrent un confortable revenu à leur employeur.

Sur les résultats 2014, pour certaines entités du groupe, mais pas pour toutes, en l'absence de péréquation (que nous revendiquons depuis des années !).

« Mais qu’en faire ? » se demandent de nombreux salariés (certains continuant d’en être privés depuis plus de 10 ans).

Participation2

Vous avez jusqu'au 15/04/2015, minuit, pour réaliser ou modifier vos choix.

4 accords étaient mis en signature pendant la semaine du 9 au 13 mars 2015.

Tous ont recueilli une majorité de signatures suffisante pour être applicables dès le mois prochain.

Lue sur www.boursier.com, voilà une information qui ne va pas attrister les nombreux-ses salarié-e-s français-es du groupe qui doivent compter sur la modeste réussite des négociations salariales pour voir leur pouvoir d’achat ne pas trop régresser, parce qu’ils-elles ne peuvent pas compter sur l’objectivité des évaluations et la générosité des augmentations « au mérite ».