Parutions antérieures

Les négociateurs CFDT n'ont pas manqué ces derniers mois de vous rendre compte de la lente évolution de cette négociation. Alors que l'accord précédent de 2011 est arrivé à échéance fin 2014, aucun nouvel accord n'est encore abouti !

Nous avons aussi rappelé régulièrement l'action conjointe de TOUS les syndicats représentatifs.

Aussi n'est-ce pas avec un certain amusement que nous avons pu lire dans un récent tract comment un de ces "partenaires" s'appropriait goulûment la seule responsabilité des avancées obtenues ces dernières années. Allez camarades, un peu de modestie et d'honnêteté, ce ne serait pas superflu pour changer...

Plus qu’un long discours, les chiffres suivants au 30 septembre 2014 (plus d’un an après la signature de l’accord !) parlent d’eux même :

Sur environ 20000 salariés de l'UES, il y a 7% de seniors, répartis entre 4% et 26% des effectifs selon les entités;  il s’agit du seul engagement de la direction qui soit respecté dans cet accord.

Les chiffres qui fâchent :

Le premier accord sur l’égalité professionnelle a été signé en novembre 2011, pour 3 ans. Cet accord arrive à échéance à la fin de cette année et nous sommes donc en train de négocier son remplaçant.

L’accord en vigueur depuis janvier 2012 comporte des engagements autour de 3 axes : le recrutement, le parcours professionnel et la parentalité.

Fin février, la liaison CFDT de Capgemini demandait l'ouverture rapide d'une négociation pour la constitution de la BDES* au niveau de l'UES.

Le 11 juin, après 3 réunions où nos négociateurs ont été largement inspirés par les nombreux supports produits par la CFDT sur la BDU*, nous avons signé un accord  avec de nombreux plus par rapport aux textes et qui se donne aussi le temps, jusque fin 2016, de faire évoluer un outil encore un peu brut, proche de la base documentaire, vers un accès dynamique aux données stratégiques de l'UES...

A l’issue d’une 5ème réunion le 20 décembre, la direction a décidé de clore les négociations 2013 portant sur les salaires. Son choix de maintenir la prise en compte des notes de performance pour conditionner le bénéfice d’une augmentation collective est inacceptable pour la CFDT. Les autres délégations syndicales sont sur la même ligne.