Dernières nouvelles

C'est bien dans la douleur que s'est implanté MyExpenses, l'outil destiné à gérer les frais professionnels dans l'UES (1) Capgemini. La direction ayant d'ailleurs reconnu que c'était loin d'être un exemple de déploiement réussi...

Si l'on peut constater en de multiples lieux que MyExpenses commence à prendre son rythme, et que les incidents sont moins nombreux, cela ne signifie pas pour autant que toutes les inégalités aient disparu et/ou aient été traitées.

Les revendications CFDT pour les négociations salariales rapidement évacuées fin 2016 par la direction restent constantes et cohérentes année après année :

  • Un accord cadre (donc pérenne), basé sur des principes dont seuls quelques paramètres seraient négociés chaque année : Refusé par la direction.

  • L’absence totale de prise en compte des notes d’évaluation pour les augmentations collectives : Accepté par la direction.

  • La pérennisation d'une grille de minimas UES au-dessus de la grille Syntec, avec extension aux cadres 2.x : Refusé par la direction.

Après les élections du printemps 2016 qui ont été un succès pour nos listesles élus CFDT au nouveau CE ATS Infra assument leur responsabilité au bureau du CE et proposent au travers de leurs flashs de rendre compte des réunions du CE et de nos interventions.

Au cours de la réunion ordinaire du 19 janvier, les sujets principaux ont été :

  • Offres Loisirs 2017
  • Projet de regroupement immobilier sur Lille
  • Règles de consommation des RTT
  • Focus sur 3 contrats ("Traitement des déchets", "Pétrolier", "Aéronautique-Astronautique")
  • Prévoyance

Retrouvez ici le flash synthétique de cette réunion.

Vous pouvez demander à vos élus CFDT à recevoir un flash plus détaillé, uniquement sur adresse mèl personnelle.

Après 13 réunions de négociations, la CFDT a décidé de signer l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), applicable pour les trois prochaines années.

En entrée des négociations, nous avions adressé un courrier à la Direction, pour présenter nos différents points de revendications, en mettant l’accent sur la nécessité absolue d’engager des moyens réels pour maintenir et développer l’employabilité de l'ensemble des salariés au sein de l’UES (voir notre article Nos revendications GPEC).

Par son article 39, la loi du 8 août 2016 relative au travail prévoit la création d’un compte d’engagement citoyen (CEC) au sein du compte personnel d’activité (CPA) lequel comprend aussi le compte personnel de formation (CPF) et le compte pénibilité.

Le CEC permet de recenser ses activités bénévoles et volontaires. Celles-ci sont aussi susceptibles d’ouvrir des droits à formation sur le CPF, voire des jours de congés payés par l’employeur.

Les deux décrets détaillant les conditions sous lesquelles les activités volontaires et bénévoles ouvrent des droits à 20 heures de formation professionnelle ou associative sont publiés.

Retrouvez :

le décret n° 2016-1970 du 28 décembre 2016 relatif au compte d’engagement citoyen du compte personnel d’activité
le décret n° 2016-1826 du 21 décembre 2016 relatif aux modalités de déclaration de l’engagement associatif bénévole dans le cadre du compte d’engagement citoyen pour les activités de bénévolat réalisées à partir du 1er janvier 2017 et déclarées en 2018.