Dernières nouvelles

L'année 2017 marque la généralisation de la retraite à 62 ans, à l'exception des personnes bénéficiant du dispositif carrières longues, des régime spéciaux et des catégories actives de la fonction publique qui ont un caendrier spécifique.

Rappelons que les 62 ans sont un seuil minimal.

Droit à la déconnexion, késako ? Le plus simple est de résumer ainsi ce nouveau droit, qui entre en vigueur dans le cadre de la Loi Travail et que la CFDT salue avec enthousiasme :

Ne pas répondre aux sollicitations professionnelles hors de son temps de travail.

Bien que figurant déjà dans l'avenant Syntec du 1er avril 2014 sur le temps de travail (signé par la CFDT et le CFE-CGC, et que certains essaient aujourd'hui de tardivement s'approprier), force est de constater que Capgemini n'a jamais rien tenté de concret, ni surtout de contraignant, pour empêcher l'intrusion du professionnel dans la sphère du privé.

Après les élections du printemps 2016 qui ont été un succès pour nos listesles élus CFDT au nouveau CE ATS Infra assument leur responsabilité au bureau du CE et proposent au travers de leurs flashs de rendre compte des réunions du CE et de nos interventions.

Au cours de la réunion ordinaire de décembre (sur deux jours, les 21 et 22 !), les sujets principaux ont été :

Après les élections du printemps 2016 qui ont été un succès pour nos listesles élus CFDT au nouveau CE ATS Infra assument leur responsabilité au bureau du CE et vous proposent au travers de leurs flashs de vous rendre compte des réunions du CE et de nos interventions.

Au cours de la réunion ordinaire du jeudi 24 novembre, les sujets principaux ont été :

Un salarié en contrat d’apprentissage a pris contact avec les élus CFDT de Capgemini TS Nantes pour une problématique de salaire en dessous des minima Syntec.

Après cet échange, la CFDT a favorisé l’action collective et au final, ce sont 7 apprentis, issus de différentes divisions, qui se sont fédérés pour monter le dossier revendicatif. Les contrats et bulletins de salaires ont été mis en commun, les comparaisons ont été faites : aucun apprenti ne semblait être logé à la même enseigne. 10 revendications dont 3 collectives ont été portées à la connaissance du représentant de l’employeur par nos élus locaux.

La revendication principale était d'obtenir une même position ETAM Syntec de base, définie et appliquée pour tous les salariés en contrat d'apprentissage.