// Actualités //

20160128 Bienvenue à 2016, avec les espoirs d’un renouveau

Au plan national, nous ne laissons pas 2015 derrière nous avec d’énormes regrets. Les conséquences désastreuses, et parfois dramatiques, des montées de divers extrémismes (élections régionales, 11 janvier et 13 novembre, l’image d’une chemise déchirée qui masque des milliers de suppression d’emplois…), nous préférons les ranger au fond du tiroir des (mauvais) souvenirs et aller de l’avant.

Pour ce qui concerne Capgemini, le bon a côtoyé le mauvais. L’année 2015 garde un goût d’inachevé. Si le dialogue et la ténacité nous ont permis de faire aboutir de nombreux dossiers :

  • Intégration des salariés d’Euriware : une harmonisation des statuts où la CFDT a notamment obtenu l’intégration au salaire de la prime d’intéressement, et sans hiérarchisation et une continuité de la représentation des salariés dans les CE.
  • Actions en faveur de l’emploi des personnes handicapées : un accord unanime !
  • Egalité professionnelle et parentalité : des avancées à mettre en application.
  • Déblocages par le dialogue et l’action de situations conflictuelles chez Sogeti France à Brest et Niort.
  • Formation : en février 1973, la CFDT a créé la CFP chez Capgemini. En 2004 (rachat Transiciel) et 2006 (apparition du DIF), la CFDT a sauvegardé la CFP. En décembre 2015, la CFDT préserve une nouvelle fois la CFP dans l’accord Formation (voir plus loin dans ce tract).
  • Don de jours pour enfants malades : un accord voulu par la CFDT qui intègre la quasi-totalité de nos revendications.

Il reste encore des domaines où nos dirigeants restent en retrait :

  • Politique salariale : en plus du blocage patronal au niveau de la branche, les propositions minimalistes de la direction dans les négociations en cours laissent peu d’espoirs de réussite.
  • Emplois : depuis plus de deux ans, aucun accord n’encadre la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. L’accord sur le Contrat de génération est un échec patent.

2016 sera une année d’élections (CE et DP). Rappelez-vous que ces élections ne serviront pas seulement à désigner vos représentants pour vous assister ou vous conseiller au au quotidien, ou pour gérer les activités sociales et culturelles du CE. Elles détermineront la représentativité des organisations syndicales, si importante pour la négociation et la conclusion des accords qui sont applicables à tous les salariés des entités françaises du groupe Capgemini. Nous formulons donc le vœu que vos votes se dirigent vers des organisations syndicales responsables dont les militants s’engagent au quotidien et qui ne se perdent pas dans des déclarations démagogiques et irréalistes favorisant toutes les formes de sectarisme.