// Actualités // Brèves //

Congés : la CFDT ne signe pas l’accord de branche en cette période de crise sanitaire

Fin mars, les représentants des employeurs sur notre branche des bureaux d’étude initiaient la négociation d’un accord relatif aux congés payés dont elle voulait une conclusion rapide. Un accord obligatoire pour déroger aux règles légales qui les empêchent d’imposer à des salariés de prendre des congés. En quelques jours et une seule réunion, un accord minimaliste n’intégrant quasiment aucune des revendications syndicales était soumis aux organisations syndicales le samedi 4 avril avec une date limite de signature au 6 avril à minuit !

La CFDT n’a pas signé cet accord qui ne comportait aucune contrepartie. Ce n’est pas seulement aux salariés de faire des efforts dans cette période, même si l’activité économique n’est pas évidente pour les entreprises. L’économique ne doit pas prédominer sur l’humain. La CGT, FO et la CFE-CGC ont également indiqué leur refus de signer cet accord. La CFTC (moins de 14% de représentativité sur la branche) a indiqué qu’elle souhaitait signer. Ainsi, il n’existe aucun accord de branche des bureaux d’études applicable sur les congés payés. Cet épisode aura surtout permis de voir une fois de plus l’appétit de signature d’une étiquette, quel qu’en soit le prix pour les salariés.