// Actualités // Brèves //

Déplacements : la direction de Capgemini va-t-elle enfin s’en soucier ?

Alors que le traitement des déplacements est, de par la remarquable force d’inertie de la direction, une nouvelle fois au point mort chez Capgemini (interruption des négociations depuis le printemps 2019, après un premier abandon en 2008), l’adoption en novembre dernier de la loi d’orientation des mobilités (LOM) va-t-elle débloquer la situation ?

La question des déplacements des salariés est devenue un thème imposé des négociations obligatoires, à commencer par les trajets domicile-travail. Et si aucun accord n’est trouvé, Capgemini sera tenu de mettre en place un plan de mobilités, notamment pour soutenir les modes propres (covoiturage, vélo) et la prise en charge des frais de transport des salariés obligés de prendre leur voiture pour aller travailler.

Alors, on s’y remet ou la direction de Capgemini persistera-t-elle dans son obstination à ne pas vouloir considérer les dommages causés par les déplacements contraints de salariés ?