// Actualités // Brèves //

Déplacements professionnels : la direction cultive l’art de la procrastination

La QVT, vous connaissez ?

Dans le cadre de la Qualité de Vie au Travail, dont beaucoup d’employeurs se targuent d’en être les ardents défenseurs (2 plantes vertes, un baby-foot, un canapé et hop ça roule !), deux accords ont été signés en 2018 sur l’UES(1) Capgemini :

  • un accord sur le droit à la déconnexion signé en avril 2018
  • un autre accord sur l’égalité professionnelle Femmes/Hommes et la parentalité signé fin juillet 2018.

Toujours dans le cadre de cette QVT et répondant aux sollicitations de plusieurs organisations syndicales, la direction avait également ouvert une négociation sur les temps de déplacement professionnel (lire ici notre article du 14 mars dernier).

Quelques réunions et des demandes insistantes sur la nécessité de connaitre l’existant, et voilà une direction bien empêtrée dans son évident manque de maîtrise du sujet. A moins que cela ne cache une sournoise décision de se désintéresser des conditions de déplacement des salariés, et surtout une autre démonstration de recherche d’économies de bouts de chandelle sur le compte de la santé des missionnés !

Le fait est, que la direction, reporte sans cesse la communication d’un état des lieux et que cette négociation est en mode figé. En attendant, ce sont les actionnaires qui sourient et les salariés qui peinent !

 

(1) Unité Economique et Sociale