// Actualités //

Indemnités de fonctionnement obtenues pour tous les télétravailleurs chez Capgemini

Après avoir obtenu début avril les indemnités repas pour tous les télétravailleurs des entités françaises de Capgemini (lire ici), la CFDT revendiquait une égalité de traitement pour l’indemnité de fonctionnement (lire ici et ici ou bien encore ici).

Instaurée en 2013 par un avenant à l’accord de 2011, cette indemnité mensuelle est déjà accordée aux salariés ayant conclu avec l’entreprise un avenant télétravail à leur contrat de travail. Elle est actuellement de 20€ s’il y a moins de 2 jours de télétravail en moyenne par semaine, et de 35€ à partir de 8 jours par mois.

Dans une communication sur messagerie pro adressée à tous les salariés le vendredi 19 juin, la direction France accepte de verser 35€ d’indemnité mensuelle dès le mois de juin à TOUS les salariés qui feront au moins 2 jours en moyenne de télétravail par semaine. Et elle versera rétroactivement 20€ pour les mois d’avril et mai et seulement 10€ pour le mois de mars puisque le télétravail généralisé n’a commencé que le 16 mars.

La CFDT apprécie cette avancée qui concrétise une revendication de la plupart des syndicats (certains plus timides que d’autres). La CFDT note pourtant une différence de montants versés qui ne permet pas encore d’avoir une équité de traitement entre tous les télétravailleurs.
La CFDT craint que l’exclusion de certains salariés (intercontrats, en formation à distance, salariés ayant un avenant télétravail pour moins de deux jours/semaine…) ne rajoute une dose inexplicable de subjectivité et d’iniquité.
La CFDT encourage donc la direction à pousser un peu plus loin sa reconnaissance des efforts, de la disponibilité et du professionnalisme de tous nos collègues qui se sont subitement adaptés au télétravail, parfois avec des contraintes fortes.

Pourquoi vous mettez un *La direction annonce que cette indemnité sera automatiquement versée sur la paie de juillet. Ce qui signifie que les salariés concernés n’auront aucune démarche spécifique à effectuer et que l’entreprise considère qu’elle saura identifier chacun d’eux.
Quelqu’un veut miser sur le « sans faute » ?