// Actualités //

Le handicap en chômage partiel

Après s’être félicitée, à juste titre, de la réactivité et de l’écoute du personnel de sa Mission Handicap durant le confinement, la direction de Capgemini a décidé… de la mettre en chômage partiel.

Aux demandes d’explications de la CFDT, la direction répond par une prétendue baisse d’activité, manifestement évaluée au doigt mouillé. Elle n’a pas consulté l’ensemble du personnel visé, ni regardé au cas par cas les spécificités des situations, ni respecté aucune des organisations syndicales signataires de tous les accords sur l’emploi des personnes en situation de handicap ces dernières années.

La CFDT, profondément hostile au recours au dispositif de chômage partiel par Capgemini, conteste cette justification et s’insurge contre la méthode. En effet, en cette période difficile pour tout le monde (pandémie, confinement, angoisses quant à l’avenir,…), et que certains handicaps peuvent rendre encore plus problématique, les salariés concernés de Capgemini ont plus que jamais besoin d’une Mission Handicap entièrement opérante, réactive et à l’écoute à temps complet. Que va-t-on répondre au salarié inquiet ou troublé qui souhaite contacter son Chargé de Mission Handicap ? “Je suis mis en chômage partiel aujourd’hui, prière de rappeler demain” ?

La direction de Capgemini, qui aime beaucoup communiquer vers l’extérieur sur ses actions en faveur des personnes en situation de handicap, serait plus avisée de mieux s’en soucier actuellement.