// Actualités //

Les outils collaboratifs : un moyen de flicage ?

En ces temps de multiplication des réunions distancielles, Teams et Skype sont très régulièrement utilisées et permettent aux salariés de communiquer à distance plus aisément, qu’ils soient sur site Capgemini, sur site client ou en télétravail.

Mais ces outils donnent également les moyens à la hiérarchie de surveiller la présence et la participation des salariés. Des salariés se sont en effet déjà plaints de l’utilisation de skype par leur manager pour vérifier leur présence. Quant à Teams, l’outil propose de récupérer les rapports d’assiduité à une réunion (qui est entré / parti et quand).

Les élus CFDT ont été alertés par des salariés qui ont fait l’objet de sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement pour ne pas avoir assisté à une réunion distancielle.

Rappelons une règle essentielle :

CES OUTILS NE PEUVENT LEGALEMENT PAS ÊTRE UTILISÉS POUR SANCTIONNER UN SALARIÉ CAR ILS N’ONT JAMAIS ÉTÉ PRÉSENTÉS COMME OUTILS POUR MESURER LE TEMPS DE TRAVAIL.

A la moindre remarque de ce genre, pensez à rappeler cette règle incontournable et, contactez sans délai un représentant de la CFDT.