// Actualités // Brèves //

Réorg 2021

Ce qu’il faut savoir de la réorganisation de Capgemini France.

L’arrivée d’Altran ayant modifié les équilibres au sein de Capgemini France, la réorganisation du 1er janvier 2021 réserve quelques changements majeurs. En effet, outre l’annuel bal des chaises musicales au niveau des managers, 5 éléments importants de la réorganisation sont à noter :

    • La disparition de la gestion opérationnelle France (voir ICI)
    • Le rattachement des DRH à la ligne métier RH (voir ICI)
    • Le transfert à FSSBU du marché Finance de Sogeti Ile-de-France (voir ICI)
    • L’intégration des Centres de Services de Sogeti au Market Units (voir ICI)
    • La mise en oeuvre de la nouvelle GBL (Global Business Line) ER&D (voir ICI)

 

Disparition de la gestion opérationnelle France

Avant le 1er janvier 2021, la BU(Business Unit) France chapeautait les différentes entités. Mais ça, c’était avant. Désormais, la BU France disparaît, au profit de 3 BU sectorielles + la BU Sogeti (FSSBU restant à part), qui réfèreront directement à la SBU (Strategic Business Unit) Europe du Sud, qui, comme son nom l’indique, va de l’Irlande à la Pologne, en passant par l’Espagne et l’Italie. Cela signifie que la gestion opérationnelle ne se fera plus globalement au niveau de la France, mais à un étage au-dessus.

Cette disparition risque de rogner sur la cohérence et la cohésion de l’ensemble France, les 4 BU gérant chacune ses propres “pertes et profits”, avec des objectifs et intérêts potentiellement divergents.

Cela va également impliquer un éloignement du terrain de la direction opérationnelle et des centres de décision et d’arbitrage.

Par ailleurs, pour des raisons de taille, la direction a préféré ne pas rapprocher Sogeti et PER, pourtant proches du point de vue métiers, ce qui pourrait dégrader l’encadrement de la coordination et la synergie entre les deux entités.

 

GBL ER&D

L’année 2021 est aussi la mise en place de la GBL ER&D qui remplace DEMS avec le maintien des 2 entités juridiques distinctes (Capgemini et Altran) mais sous une gouvernance commune.

 

Une ligne RH propre

Les DRH sont dorénavant rattachés à la ligne métier RH et non plus aux responsables business : cette remise en question de l’équilibre entre l’autonomie des RH et le niveau de leur connexion avec l’opérationnel risque de laisser apparaître une nouvelle organisation parallèle (un “état dans l’état” ), comme c’est déjà le cas avec le CRES (immobilier), Group IT ou Finance.

 

Transfert du Marché Finance de Sogeti IDF à FSSBU

C’est le gros mercato d’hiver : les 330 salariés (management compris) de la Market Unit Finance de Sogeti Ile-de-France passent à l’entité FSSBU… tout en gardant la marque Sogeti, sans qu’on sache d’ailleurs trop bien comment cela va être géré.

Force est de constater que la préparation au changement a brillé par son absence.

Ce n’est en effet qu’à la veille des vacances scolaires, dans une “call de fin d’année” à l’heure du déjeuner, que les salariés ayant pu se connecter (1/3 environ) ont appris qu’ils appartiendraient, au retour de la trêve des confiseurs, à une autre entité dont ils ne connaissaient même pas forcément l’existence. Les autres n’ont eu droit, comme annonce de leur transfert, qu’à un courriel de Sogeti décrivant la nouvelle organisation et une invitation du patron de FSSBU à une “call de bienvenue” du 5 janvier, sans plus d’explications.

Ladite “call de bienvenue”, que n’a pu suivre qu’une bonne moitié des concernés, n’a guère apporté d’autres informations que l’abandon de l’outil de saisie Teweb en faveur de la moins pratique WTR (la formation à l’outil des assistantes viendra plus tard), ou que la structure (managers, carrière managers, RRH et assistantes) demeure, ce qui, au moins, laisse une continuité appréciable. Pour le reste, force est de constater que la peinture est encore fraîche, voire qu’il manque la seconde couche : l’organigramme de FSSBU n’était pas prêt, la réflexion sur les différents axes de formation entre Sogeti et FS à peine entamée, et les réponses aux nombreuses questions de salariés sur la gestion de la marque Sogeti (comme une sur l’identification visuelle qui a laissé un blanc) ont plus embrouillé qu’autre chose, d’autant que les salariés continuent à recevoir les communications de la direction de Sogeti.

En attendant, outre la question de la marque Sogeti, plusieurs salariés se posent la question du cantonnement de leur entité au domaine banque-assurance alors qu’ils sont ou peuvent être en mission dans d’autres secteurs.

D’autres ne comprennent pas pourquoi ils restent dans l’effectif Sogeti, même s’ils travaillent dans la banque ou l’assurance depuis plusieurs années.

D’autres salariés, enfin, se demandent si le fait que leur manager ait changé d’entité, alors qu’eux non, ne va pas impacter les projets qui étaient prévus pour eux en 2021.

 

Intégration des Centres de Services (CDS) de Sogeti aux Markets Units

Invités de dernière minute de la réorganisation, les CDS Sogeti de Rennes et Canéjan disparaissent pour laisser place à un pôle d’expertise de taille réduite. Les autres salariés se retrouvent intégrés aux Market Units Sogeti de leur région.

L’annonce a été faite lors d’une réunion d’agence le vendredi 18 décembre dernier (à 14h pour les Rennais, 16h pour les Canéjanais), après 1 heure des présentations habituelles  (futurs contrats, présentation perform, …). Comme pour celle de Sogeti IDF, seulement la moitié des salariés étaient présents.

L’absence de question en fin de présentation laisse peu de place au doute : personne n’a compris la raison de ce changement soudain.
Et surtout, personne ne croit au discours rassurant de la direction que ce changement de BU n’affectera pas le travail des salariés, par le lieu ou par le type de mission. Personne n’a su définir où était sa position dans l’organigramme . Et personne n’a compris pourquoi son chef de projet ou son EM se retrouvera dans une autre entité dès le 01 janvier.

Un changement perturbant pour des salariés déjà soumis à beaucoup de stress, que ce soit par les nombreuses situations d’intercontrats pour Rennes , ou par le silence maintenu par la direction sur le futur déménagement pour Canéjan. On attend de voir quel sera le dispositif qui sera mis en place pour permettre de répondre en toute transparence aux questions et aux inquiétudes des salariés.

Pour couronner le tout, pendant la première semaine de janvier, les salariés ont tous reçu, dans leur boîte aux lettres, un courrier Sogeti leur indiquant que leur nouveau directeur avait le plaisir de leur confirmer leur nouvelle affectation. Autant dire que le plaisir n’était pas partagé par les salariés qui découvraient le sujet.

 

La CFDT, c’est une équipe à votre disposition.

Contactez-nous, nous nous engageons à vous répondre.