// Actualités //

SALAIRES @ CAPGEMINI : LA MOBILISATION CONTINUE

MERCI à tous les salariés pour votre soutien!

De nombreux rassemblements sur toute la France : un mécontentement bien réel exprimé sur le terrain.

Plus de 2500 clics sur notre sondage Wooclap !

Depuis le  14 avril 2022, date du 1er débrayage , la CFDT et plus globalement l’intersyndicale, appelle les salariés Capgemini à se mobiliser pour une plus juste redistribution de la richesse produite.

Débrayage après débrayage, journée de grève après journée de grève, jusqu’au 19 mai dernier, la politique salariale minimaliste développée par nos décideurs, a été remise en cause et mise en lumière, y compris dans les médias.

Le 19 mai, l’intersyndicale n’a pas été autorisée par la Préfecture à se regrouper devant le lieu de l’AG des actionnaires. La délégation présente au sein de cette assemblée, n’a pas été autorisée à s’exprimer au nom des salariés. Tous les moyens sont bons pour brider la liberté d’expression des salariés et continuer à mettre la poussière sous le tapis.

Qu’à cela ne tienne, l’intersyndicale a pu se regrouper avenue Kleber, devant Capgemini Services, où elle a fait beaucoup de bruit. D’autres sites ont connu une belle mobilisation : Toulouse, Rennes, Brest, Pessac notamment.

A ce jour, la direction PERSISTE : pas de remise en cause de sa politique salariale dans un contexte d’inflation galopante, de résultats records dans un marché avec des perspectives très favorables. DEUX organisations syndicales CFTC et CFE-CGC SIGNENT l’accord annuel NAO, pour ramasser les miettes offertes !? Ne représentant pas plus de 50 %, ces signatures ne permettent pas pour autant l’application de cet accord sur les rémunérations. Évoqué dans diverses communications, le référendum est réclamé à la direction par ces organisations pour glaner ces miettes, mais malgré ces demandes rien ne présage de la solution qui sera choisie : référendum ou mesures unilatérales de la direction.

LES SALARIES NE SONT PAS DUPES !

D’ores et déjà, la CFDT Capgemini, avec l’intersyndicale, organise une nouvelle journée de mobilisation, le 2 juin prochain avec un regroupement massif sur Toulouse.

Le mouvement pour les salaires se répand comme une tâche d’huile au sein d’autres ESN : ATOS, Sopra Steria, Akka-Modis. Des actions communes avec les organisations syndicales de ces entreprises sont envisagées pour le 2 juin.

20220525 NAO 2021 Tract InterOS UES Capgemini n6 v4_2juin