// RSE // Environnement //

Témoignage de notre adhérente Clarisse sur le Tri des déchets

J’ai commencé à être sensibilisée quand il a fallu désormais apporter son sac de courses au supermarché à coté de chez moi. Puis la mise en place des conteneurs jaunes m’a interpellée : kesako ?? Là je me renseigne…Ah oui c’est bien, c’est pour la planète!! (De l’invention de la poubelle au recyclage : voici l’histoire de nos déchets).

Je vois aussi que je vide moins souvent ma poubelle ménagère, mais là on se rend compte vraiment de la quantité d’emballages de nos achats !! Mais au moins c’est recyclé.. Et là on nous parle du 6° continent de plastique dans les océans voire le 7e ( en fait il y a cinq gyres dans les océans : Sixième ou septième continent?).

Il y a deux ans, j’ai suivi le projet de la mairie : « Familles Zéro Déchets et à Energie positive. » (Relevez les défis : énergie positive et zéro déchets). Il n’y avait plus de place au défi zéro déchets mais j’ai suivi celui à énergie positive : c’est à dire qu’on limite sa consommation d’énergie en changeant ses ampoules avec des basse consommation et en installant des multiprises à interrupteur que l’on éteint tous les soirs avant de se coucher.. J’ai appris aussi des astuces pour économiser l’eau en installant des mousseurs sur les mitigeurs ou autre. Cela m’a bien sensibilisée ! Notamment aussi le fait de visiter la grande usine de tri de Sévignac qui est à la pointe au niveau national ! (Centre de valorisation des déchets Valor Béarn).

En ayant des réunions communes avec l’atelier zéro déchets, j’ai bien vu que je devais aussi m’améliorer de ce coté là…mais comment faire en ville ? Cela fait longtemps déjà que j’utilise une carafe filtrante qui permet d’économiser un nombre conséquent de bouteilles plastiques ( et d’éviter aussi de porter de gros packs d’eau !!). Je suis aussi revenue aux savons solides comme dans mon enfance pour réduire le plastique dans ma salle de bain et d’ailleurs ma peau est bien moins irritée maintenant.

De plus, il y a maintenant possibilité de servir en vrac dans les magasins, et des agriculteurs de la campagne viennent vous livrer des paniers de légumes frais : c’est plus sain pour la santé et cela permet d’éviter aussi les déchets des sacs plastiques des fruits et légumes des grandes surfaces. Mais sinon comment composter les épluchures de légumes ou autre?? Moi j’ai de la chance d’habiter à coté d’une MJC qui a installé un bac dans son jardin, mais la mairie peut aussi en installer dans les quartiers si on en fait la demande (Pensez au compostage, au broyage et au paillage).

Et la biodiversité dans tout ça ? On peut l’aider aussi en ville bien sûr !! En plantant des fleurs sur son balcon ou en passant un partenariat avec le jardinier de la ville qui vient vous planter des fleurs dans une parcelle de votre quartier à condition que vous vous en occupiez (Jardiner en ville, c’est possible et même conseillé). Les petites abeilles vous remercieront !!

Et à mon travail, puis-je continuer à trier et à respecter la nature ? Les efforts de Capgemini concernant le tri des gobelets et des cannettes a été appréciable mais il ne faut pas oublier aussi le tri du verre (matériau recyclable à l’infini ) et celui des emballages, notamment celui des paniers repas qui finissent très souvent dans la poubelle de déchets ménagers placée dans la salle de pause alors que la poubelle jaune ne se trouve pas loin..
Cela passe déjà par la sensibilisation au tri des déchets des salariés qui déjeunent sur place le midi (un atelier avec repas offert et visionnage d’un documentaire par exemple ), un partenariat avec des prestataires de plats à emporter qui respecteraient l’environnement avec notamment des couverts recyclables et bien sûr la mise en place de conteneurs adéquats ( meubles à recyclage .. ).

En ces temps de pandémie, qu’en est-il aussi du recyclage des masques ? Des entreprises peuvent-elles les récupérer et valoriser leur transformation ? Apparemment oui cela existe ! Solution recyclage et Cycl-add se sont associés à Lemon-Tri, une entreprise de textiles pour répondre à ce défi (Masques recyclables). Si Capgemini s’associait avec ces acteurs du recyclage ce serait un bon geste de plus pour la planète !!

Clarisse, adhérente CFDT de Pau