Bannière Site Web
// Actualités //

N’attendez pas vos congés d’été pour déconnecter…

La déconnexion numérique : à la fois un droit pour les salariés et un devoir pour l’entreprise qui doit mettre en œuvre les moyens pour préserver la santé des salariés.

Depuis 2017, la loi impose aux entreprises de plus de 50 salariés d’ouvrir des négociations avec les partenaires sociaux sur le « droit à la déconnexion » dans le cadre de la qualité de vie au travail.

Après le premier accord « droit à la déconnexion » de 2018 et échu en 2021, la CFDT Capgemini a signé le nouvel accord au niveau groupe incluant Altran et applicable depuis mai 2022.

La CFDT salue les quelques avancées ou précisions suivantes de ce nouvel accord :

    • Il précise les temps considérés comme non-travaillés (repos hebdomadaires, périodes non travaillées en temps partiel, etc.)
    • Il sacralise la pause méridienne entre 12h30 et 13h30, aucune réunion de type récurrente ne pouvant s’y tenir. Les élus CFDT restent très vigilants par rapport au respect de cette nouvelle disposition ; n’hésitez pas à les contacter si vous constatez des dérives (réunions récurrentes pendant la pause sacralisée).
    • Il réduit la période de connexion de référence:  pas d’envoi/réception de mail avant 8h30 le matin, ni après 19h (19h30 auparavant). Si un salarié reçoit un mail avant le début ou après la fin de sa journée de travail, il en prendra connaissance à sa prochaine connexion et ne peut être sanctionné pour n’y avoir pas répondu hors de son temps de travail.
    • Et, afin de lutter contre l’avalanche de mails et renouer avec des contacts plus directs, téléphoniques ou en présentiel, il met en avant la préconisation suivante « J’applique la règle des 3 messages électroniques. Après trois, parlons de vive voix !!!».

N’oublions pas : le travail, c’est uniquement pendant les heures de travail et cela vaut en télétravail comme sur site !!!