Dernières nouvelles

Après la mesure nationale de représentativité fin mars dans le privé qui a placé pour la toute première fois la CFDT en haut du classement (voir notre précédent article ici), d'autres mesures confirment ce résultat historique :

  • CFDT en tête chez les cadres et dans l'encadrement avec 26,99% (+0,12), largement devant la CFE-CGC (+1,23 à 19,39%), la CGT qui perd ici aussi une place (-1,72 à 19,30%), FO (-0,42 à 13,4%) et la CFTC (-0,15 à 9,23%).
  • Sur les 458 branches professionnelles, la CFDT est représentative dans 418 (91,3% représentant 96,6% des salariés). CGT dans 410, FO dans 349, CFE-CGC dans 302 et CFTC dans 203.

Les salariés du privé font clairement le choix dans les élections professionnelles d'une représentation impliquée et constructive, à l'opposé du sensationnel et du conservatisme.

Chaque année, l'entreprise profite, sans les dédaigner, des jours de congés payés et/ou de RTT que de trop nombreux salariés oublient de poser.

Ces jours de repos sont des acquis sociaux majeurs à ne pas négliger.

Leur consommation est une priorité absolue.

Congés payés, congés d'ancienneté, RTT Employeur ou Salarié, retrouvez dans ce dossier leurs principes d'acquisition et de consommation.

A consulter également dans ce dossier les autres congés pour événements familiaux.

Le 28 mars 2017 s'est réunie la dernière commission de suivi UES de l'accord sur l'égalité professionnelle Femme/Homme, la parentalité et l'équilibre des temps.

• Le rattrapage salarial entre les femmes et les hommes : les mesures de rattrapage, effectuées en octobre 2016, ont été présentées seulement à la commission de mars.

Pour les hommes rien n'est prévu à ce jour pour mettre fin à cette discrimination salariale, contactez vos représentants CFDT

Les tableaux ci-dessous montrent le pourcentage d'augmentation pour les femmes dont le salaire est inférieure au salaire médian.

Les résultats ont été présentés le 31 mars 2017: la CFDT devient la première organisation syndicale des salariés du privé avec 26,37% des voix (35,54% des voix dans la branche) et devance la CGT.

Laurent Berger: "C'est la reconnaissance de notre style de syndicalisme, capable de regarder la réalité en face en vue de la transformer, capable de faire des propositions, de s'engager et de prendre des risques pour faire avancer ses idées".

Après la démission surprise en février du secrétaire, suivie de tout le bureau, les salariés de SHT assistent depuis le CE de février à un mauvais feuilleton.

En vedettes : l'opacité de la CGT et les approximations de la DRH...