Dernières nouvelles

Après 13 réunions de négociations, la CFDT a décidé de signer l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), applicable pour les trois prochaines années.

En entrée des négociations, nous avions adressé un courrier à la Direction, pour présenter nos différents points de revendications, en mettant l’accent sur la nécessité absolue d’engager des moyens réels pour maintenir et développer l’employabilité de l'ensemble des salariés au sein de l’UES (voir notre article Nos revendications GPEC).

Visale, un visa pour l'emploi ?

Ce questionnement sur le lien logement-emploi n'est pas nouveau à la CFDT. Sur les cinq dernières années, plus de 2 millions de salariés ont dû refuser un emploi, pour un problème de logement. Sur la même période, 500 000 offres n'ont pas trouvé de candidats pour un motif analogue, coût du déménagement, temps de transport domicile travail, les impacts sur la famille. Pour les salariés, cette angoisse du logement est devenue la première avant l'emploi. C'est aussi une inquiétude pour les entreprises. Une enquête récente met en avant que 41% des employeurs sont préoccupés par le logement de leurs salariés, car cela a un impact sur l'activité de la société. 

Depuis le 1er janvier 2017, l'employeur peut procéder unilatéralement à la dématérialisation du bulletin de paie, mais le salarié peut s'y opposer en application de l'article L3243-2 du Code du Travail.

Depuis de nombreux mois déjà, Capgemini propose à ses salariés de recevoir leur bulletin de paie sur un coffre-fort électronique et, donc, de ne plus l'envoyer par courrier postal. En réunion du Comité Central d'Entreprise du 20 décembre 2016, le DRH France a indiqué ne pas souhaiter généraliser cette dématérialisation, sauf pour les futurs embauchés. Au moins pour le moment...

L'année 2017 marque la généralisation de la retraite à 62 ans, à l'exception des personnes bénéficiant du dispositif carrières longues, des régime spéciaux et des catégories actives de la fonction publique qui ont un caendrier spécifique.

Rappelons que les 62 ans sont un seuil minimal.

Droit à la déconnexion, késako ? Le plus simple est de résumer ainsi ce nouveau droit, qui entre en vigueur dans le cadre de la Loi Travail et que la CFDT salue avec enthousiasme :

Ne pas répondre aux sollicitations professionnelles hors de son temps de travail.

Bien que figurant déjà dans l'avenant Syntec du 1er avril 2014 sur le temps de travail (signé par la CFDT et le CFE-CGC, et que certains essaient aujourd'hui de tardivement s'approprier), force est de constater que Capgemini n'a jamais rien tenté de concret, ni surtout de contraignant, pour empêcher l'intrusion du professionnel dans la sphère du privé.