Dernières nouvelles

Rémunérations des dirigeants du CAC40 en 2015

Avec un peu plus de « Gniaque », Paul HERMELIN aurait pu figurer sur le podium de la « Champions League ». Mais, avec « seulement » 1 452 000 Euros de salaire fixe en 2015, il échoue à la 4ème place et ne récolte qu’une médiocre médaille en chocolat.

Le média La Tribune donne dans son article du vendredi 22 avril 2016 le provocateur palmarès des dirigeants du CAC 40 les mieux rétribués.

Alors que 3 étiquettes syndicales parviennent à se glorifier de leur signature chez Capgemini d’un accord salarial minimaliste, la lecture de cet article se suffit à elle-même pour constater que le chemin d’une rémunération juste pour le plus grand nombre est encore long.

Questionnaire vos déplacements

Pour porter vos revendications, nous avons besoin de vous.

Merci de répondre à l'enquête sur vos déplacements avant le 29 mai 2016

Pourquoi cette enquête?

Les déplacements sont une réalité forte dans notre quotidien professionnel.

La CFDT vous donne la parole afin de faire un état des lieux, via une enquête anonyme et indépendante de la direction.

Notre objectif est de mieux connaître votre quotidien et vos attentes pour les porter dans nos revendications, les négociations d'accords et dans les instances CE, DP, CHSCT.

Lire la suite : Questionnaire vos déplacements

PERCO Capgemini : avenant technique en cours de négociation

La loi dite « Macron » intègre des évolutions concernant les PERCO (Plan Epargne Retraite COmplémentaire) qui imposent d’acter dans un texte l’abondement sur les jours de congé qui y seraient versés.

A la veille d’une seconde réunion de négociation sur ce sujet qui apparaît surtout comme technique, la CFDT Capgemini rappelle ici pourquoi elle n’est pas signataire d’un accord qu’elle avait pourtant profondément orienté et ajoute des revendications à ces ajustements techniques.

Lire la suite : PERCO Capgemini : avenant technique en cours de négociation

Salaires : la CFDT ne signe pas les propositions minimalistes de la direction

Fin janvier, la CFDT avait rappelé ici ses revendications dans les négos Salaires 2015. Les dernières propositions figurant dans l’accord mis en signature fin février par la direction restent très insuffisantes et n’ont pas modifié notre appréciation globale de la situation :

  • Les 1,5 millions d’euros que représentent les différentes propositions de la direction doivent être appréciés au regard du chiffre d’affaires en France (2,4 milliards d’euros), du bénéfice en France (200 millions d’euros) ou de la nouvelle augmentation du dividende des actionnaires (> 12%).
  • La grille de minimas salariaux proposée exclut tous les cadres dont le coefficient est au moins égal à 2.1, soit plus de 70% des effectifs des entités françaises du groupe ! Cette grille de minimas, nous la voulons pour la plus grande majorité.

Lire la suite : Salaires : la CFDT ne signe pas les propositions minimalistes de la direction

Mobilité géographique professionnelle : pas à n’importe quelles conditions

Lorsqu’elle est volontaire, la mobilité géographique peut être vécue comme un tremplin pour l’évolution professionnelle ou l’occasion d’un nouveau départ. Mais si elle est contrainte (restructuration, fermetures ou redéploiements de sites, abandon programmé ou transfert d'un métier…), elle peut vite se transformer en une expérience traumatisante prélude, dans bien des cas, à un licenciement !

C’est pourquoi la CFDT de Capgemini souhaite, à l’occasion des nombreux regroupements immobiliers (Lyon, Aix-en-Provence, Nantes...) ou dans la perpective de re-skilling massif, que ce sujet soit encadré par un accord négocié spécifique.

Mais, en attendant d’être entendus par la direction, nous donnons ici quelques clés à nos lecteurs pour ne pas se retrouver isolés face à la machine patronale.

Lire la suite : Mobilité géographique professionnelle : pas à n’importe quelles conditions